Escape
Herger
Journaliste

DECLINE OF THE I

«Decline Of The I a composé un excellent opus de Post Black aux relents indus et dégageant une ambiance fortement glauque.»

7 titres
Post-Black Metal
Sortie le 20/07/2018
229 vues
Decline Of The I existe depuis quelques années et est originaire de Paris. Il s'agit surtout du projet de A.K qui a joué en autre dans Merrimack et Vorkreist. ‘'Escale'' est le troisième album et sort chez les grecs d'Agonia Records, réputé au niveau métal extrême. Si les principaux projets d'A.K sont typiquement Black Metal, pour cet album comme pour le reste de la discographie, il propose avec l'aide de musiciens de la scène parisienne une musique noire et ténébreuse mais avec beaucoup de touches de modernité.

Ce que propose Decline Of The I est marqué bien sûr d'énormément d'éléments typiquement Black Metal : parties purement musicales avec des grattes sombres et malveillantes qui se marient parfaitement avec les éléments modernes du Post Black. On peut trouver ces riffs oldschool sur le titre ''Hurlements en Faveur de FKM'' où sur certains passages le rythme est rapide grâce à des lignes de guitares rageuses mêlées à des blasts. A cela vous ajoutez des screams où la haine est transmise, qu'ils soient utilisés en tant que hurlements ou en plus posés mais toujours haineux. ''Negentropy'' présente bien cela avec un chant où la folie n'est jamais loin sur fin de riffs froids et malsains.

Les éléments modernes qui font de la musique de Decline Of The I du Post Black sont nombreux. Tout d'abord une bonne partie des riffs sont plus dans une veine sludge, joués sur des tempi lourds, notamment sur ''Disruption''. Notons aussi des riffs lancinants ou des accords dissonants comme on peut l'entendre sur ''Hurlements en faveur FKM''.

Mais ce qui fait l'originalité des compositions de ce ''Escape'' est l'influence Indus, surtout avec l'utilisation de samples sur l'ensemble des morceaux, qui peuvent être narratifs ou même électro comme sur ''Negentropy'' et ses rythmes électro, trip-pop. On trouve aussi des passages ambiants comme sur ''Je Pense Donc Je Fuis'' mais aussi en mode symphonique déjanté sur ''Enslaved By Existence''.

Tous ces éléments donnent à la musique écrite sur ''Escape'' une ambiance noire et foncièrement glauque. On a l'impression de se retrouver au milieu de fous dans un hôpital psychiatrique au fin fond de la Roumanie. Rajoutez à cela les vocaux inhumains de A.K et un bon condensé de haine. Un des titres qui retranscrit très bien cela est ''Organless Body''.

Si je devais choisir un titre qui résume bien l'album, ce serait ''Je Pense Donc Je Fuis'', qui démarre sur un sample narré, une batterie tribale et des claviers ambiants qui laissent place à des riffs en arpèges sombres et des voix proches du chant grégorien. Puis, on arrive à des passages mêlant énergie rageuse où les screams apparaissent à des passages ambiants.

Decline Of The I à composé un excellent opus de Post Black aux relents indus et dégageant une ambiance fortement glauque.
DECLINE OF THE I
Plus d'infos sur DECLINE OF THE I
Post-Black Metal