End of Chapter
Herger
Journaliste

AU-DESSUS

«Les Lituaniens ont réussi leur premier album. Un mélange de froideur et de noirceur. Un des meilleurs opus dans le genre Post-Black »

7 titres
Post-Black Metal
Durée: 46 mn
Sortie le 19/05/2017
7052 vues
Dès que certains labels sortent un disque, on peut se dire que cela va être du très bon. Parmi ceux que j'apprécie, je cite sans hésiter Debremur Morti Records, Prophecy Productions et les Français des Acteurs de l'Ombre. Ces derniers viennent de sortir l'album d'un très bon groupe lituanien au nom français : Au-Dessus.

La Lituanie est plus connue pour son équipe de Basket-ball que pour sa musique, mais cela va changer avec les membres d'Au-Dessus. Le groupe existe depuis 2014 et compte dans ses rangs Simonas et Jokubas aux guitares, Mantas Gurkšnys au chant et à la basse, tandis qu'à la batterie on retrouve Sarunas. Tous avaient déjà joué dans groupes méconnus. Les lituaniens marquent des points avec cet End Of Chapter, en nous produisant un opus de Post Black Métal efficace. On reste dans la mouvance des groupes tel que Regardes Les Hommes Tombés.

Le groupe utilise le même concept que sur l'Ep précédent. Pas de nom pour les titres mais des chiffres romains qui vont de VI à XII comme le fait le combo Mgla. C'est une suite logique de leur premier EP d'où le titre de l'album End Of Chapter pour expliquer que les 7 titres de cet opus finissaient ce ''chapitre''.

Et oui car Au-Dessus joue du Post Black Métal ou du Black Métal Moderne puisque le groupe insère différentes influences. Il propose des rythmes rapides qui, sur certains passages, rappellent le style typique du riffing black traditionnel en mode ''Tremolo picking'' comme sur''VIII'' .
Sur d'autres morceaux, le rythme et l'ambiance se font plus pesants et donnent l'impression d'être sur un disque de Sludge comme sur les titres ''XI'' ou ''XII''.
On repère sur certains morceaux des accords dissonants qui donnent à l'atmosphère un côté froid : ''X'', ce qui rappelle le génial premier opus de Farsot.

Au-Dessus nous propose un artwork créé par les graphistes de Metastasis. Énigmatique puisque l'on trouve une petite fille dont les yeux sont cachés à la manière antique. Pratique qui s'appliquait dans certaines civilisations lors des funérailles d'un mort pour payer le passeur...

Les vocaux ne sont pas en reste. Le chant hurlé et possédé, se rapproche parfois de ce qui se fait dans L'univers ''Core'', en proposant quelque chose de moins extrême que dans le Black Métal habituel : ''VII''. On entend aussi du chant clair sur certains passages de ''VI'' ainsi que des choeurs ''magistraux''.

Comme je l'ai dit plus haut, Au-Dessus distille, sur ses compositions, une atmosphère glaciale, due en partie à la très bonne production au son propre et puissant presque chirurgical.

Les Lituaniens ont réussi leur premier album. Un mélange de froideur et de noirceur. Un des meilleurs opus dans le genre Post-Black

AU-DESSUS
Plus d'infos sur AU-DESSUS
Post-Black Metal