Downfall of Mankind
Shades Of God
Journaliste

NERVOSA

«Aucun doute possible, avec ''Downfall of Mankind'', Nervosa change de dimension et s'installe définitivement dans la liste des groupes à prendre au sérieux»

14 titres
Thrash Metal
Durée: 49 mn
Sortie le 01/06/2018
1736 vues

Il n'aura fallu que très peu de temps aux Thrasheuses de Nervosa pour parvenir à se faire une jolie réputation parmi la scène Metal. Il faut dire qu'en plus de deux albums réussis (Victim of Yourself en 2014 et Agony en 2016), l'infernal trio réalise des performances extrêmement convaincantes sur les scènes du monde entier en attirant toujours plus de curieux qui finissent par devenir de vrais fans. A l'heure de la sortie de ''Downfall of Mankind'', leur nouvel album, les Brésiliennes pourraient bien franchir un nouveau cap et se donner une autre dimension.

Le premier constat qui est fait après une seule écoute de ''Downfall of Mankind'', c'est que le contenu est à l'image de l'artwork : bien plus sombre et agressif que ses prédecesseurs. Pour cette cuvée 2018, Nervosa est monté d'un cran (voire deux) dans l'intensité et balance un Thrash ultra puissant qui vous explose au visage. Un début d'album en boulet de canon avec les terribles 'Horrordome' et 'Never Forget Never Repeat', qui ne laissent pas de doute sur les intentions de Nervosa de déverser un raz-de-marée de violence. Des riffs ultra rapides, une batterie à la limite du blast et des vocaux terrifiants, Nervosa ne fait pas dans le détail, le seul but étant visiblement d'en mettre plein les yeux (et c'est réussi). Mais il serait réducteur de parler de ''Downfall of Mankind'' uniquement en ces termes. Ce nouvel opus démontre bien plus qu'une simple montée en intensité, la technique est également de mise, les demoiselles savent nuancer leur Thrash pour proposer des titres variés comme 'Bleeding' et '... And Justice for Whom?' durant lesquels les changements de rythmes se multiplient, la cadence ralentit parfois pour laisser place à des ponts mi-tempos très accrocheurs avant de repartir sur des bases folles. Les Brésilliennes peuvent également faire parler la poudre version old school, avec en tête le très bon 'Kill the Silence' rappelant parfois Kreator par son aspect démolisseur. Les titres s'enchaînent et il est difficile de trouver des défauts majeurs à ''Downfall of Mankind''. Le travail de production réalisé par Martin Furia (Destruction, Flotsam & Jetsam et Evil Invaders) est excellent et colle parfaitement à la musique de Nervosa dont les compositions sont bien plus fournies qu'il n'y parait. Si au premier abord on a l'impression qu'il ne s'agit que d'un Thrash basique sur-vitaminé, au fil des écoutes on s'aperçoit que chaque titre est extrêmement travaillé, autant dans la structure que dans les ambiances qu'ils dégagent.

Aucun doute possible, avec ''Downfall of Mankind'', Nervosa change de dimension et s'installe définitivement dans la liste des groupes à prendre au sérieux. Soyez certains que nous n'avons pas fini d'entendre parler d'elles, cet album est un véritable tournant dans leur carrière, Tous les ingrédients de la bonne baffe Thrash sont réunis, il y a fort à parier que sur scène tout sera encore plus impressionnant.

NERVOSA
Plus d'infos sur NERVOSA
Thrash Metal
Chroniques
Agony
2016