BLEEDING GODS
Plus d'infos sur BLEEDING GODS
Death Metal

Dodekathlon
Anibal BERITH
Journaliste

BLEEDING GODS

«Ce second album des hollandais offre une réelle surprise en apportant quelque chose de frais et nouveau dans l'univers du death mélo»

12 titres
Death Metal
Durée: 59 mn
Sortie le 12/01/2018
631 vues
Formé en 2012 par le guitariste Ramon Ploeg originaire des Pays-Bas, Bleeding Gods propose un death metal épique et mélodique s'inspirant de groupes tels que Fleshgod Apocalypse ou encore Septicflesh. Ayant écrit le premier album après avoir quitté le groupe Houwitser, et publié une première démo ''Blood Symphony'' en 2013, Ramon est rejoint par Gea Mulder à la basse, Mark Huisman au chant, Rutger van Noordenburg à la guitare et Daan Klemann à la batterie et constituent ainsi le line-up actuel.

A la tête d'un premier album intitulé ''Shepherd of Souls'' datant de 2015, le quintet hollandais nous dévoile un second album nommé ''Dodekathlon'' inspiré des douze travaux d'Hercule. C'est donc au travers de douze pistes, étalées sur une heure, que le combo revisite le mythe grec en associant des mélodies épiques à des plans tant brutaux que mélodiques. L'ensemble des titres est dense et inspiré offrant une musique plutôt novatrice dans le genre sans tomber dans la facilité de produire quelque chose d' accessible et de trop léger.

L'univers musical des hollandais reste avant tout sombre et brutal et ce d'entrée de jeu, avec l'intrigant ''Bloodguilt'' qui pose le décor par une intro montant en puissance. Le growl du frontman est puissant et caverneux et les riffs incisifs. Les samples épiques laissent place à une mélodie plus agressive et volumineuse sur un rythme mid tempo impactant. On sent la touche heavy metal, notamment par le solo en fin de parcours laissant place à un final plus incisif.

On note ainsi instantanément une variété certaine dans l'atmosphère que cherche à véhiculer Ramon, privilégiant le côté épique et triomphant (''Multiple Decapitation'', ''From Feast to Beast'', ''Tripled Anger'') sans pour autant négliger la force et la puissance des compositions avec les plus brutaux et énergiques ''Beloved Artemis'', ''Birds of Hate'' et son côté thrashy, ''Seeds of Distrust'' et ses faux airs de Behemoth.

Les autres titres laissent passer plus d'émotions en distillant plus de mélancolie avec le pesant ''Inhuman Humiliation'', l'inquiétant ''Savior of Crete'' ou encore le ténébreux ''Hera's Orchard''.

Des compositions riches et enveloppantes maintenant l'auditeur en émoi, se laissant guider au fur et à mesure de la lecture du disque. On note une petite pause auditive avec l'instrumental ''Tyrannical Blood'' qui sur fond de samples élogieux et de guitare acoustique nous emmène au sud de l'Espagne avec force et sentiments... En total contraste avec le dernier titre de la galette ''Hound of Hell'' finissant sur une pointe mélancolique et le néant....

Ce second album des hollandais offre une réelle surprise en apportant quelque chose de frais et nouveau dans l'univers du death mélo. Le choix du thème inspiré du mythe des travaux d'Hercule offre un vrai plus, permettant ainsi de raconter une histoire et de la transmettre par la musique, avec toutes les émotions qu'elle peut suggérer. Les compositions sont riches et le rendu, dense, semblant être taillées pour le live qui doit délivrer une atmosphère explosive! Un second essai réussi pour le quintet que nous avons hâte de voir sur scène.

Anibal Berith