THROUGH THE EYES OF THE DEAD
Plus d'infos sur THROUGH THE EYES OF THE DEAD
Death Metal / Deathcore

Disomus
Shades Of God
Journaliste

THROUGH THE EYES OF THE DEAD

«Through The Eyes Of The Dead tape fort et juste avec 'Disomus', les Américains savent se jouer des styles et influences pour bâtir un disque qui est surement le plus abouti de leur carrière. »

10 titres
Death Metal / Deathcore
Durée: 39 mn
Sortie le 13/10/2017
4032 vues

Il aura fallu 7 ans à Through The Eyes Of The Dead pour offrir un successeur au très bon 'Skepsis', paru en 2010. Si les fans ont trouvé le temps long, leur patience pourrait bien être récompensée avec 'Disomus', la toute nouvelle oeuvre des Américains, qui n'ont rien perdu de leur savoir-faire.

Through The Eyes Of The Dead évolue dans un registre qui mêle à la fois Death Metal, Deathcore et parties plus mélodiques, pour se simplifier la tâche, on peut simplement parler de Death moderne. Un Death moderne énergique et violent qui puisse sa source autant chez Cannibal Corpse que chez les premiers All Shall Perished. 'Disomus' tient son nom d'un terme médical pour décrire la malformation d'un fétus qui possède un seul corps mais deux têtes, voici pour le contexte. Durant près de 40 minutes, Through The Eyes Of The Dead nous ballade sur des rythmes parfois effrénés (''Hate the Living… But Love the Dead''), parfois lourds (''Obitual''), en dégageant énormément d'autorité (''Of Mortals, We Once Were''). Des titres propices aux headbangs, de quoi se violenter la nuque grâce à des riffs soutenus accompagnés de coups de doubles-pédales assassins. Mais comme mentionné plus haut, Through The Eyes Of The Dead met également de la mélodie à ses compositions, ''The Binding Nightmare Hex'' en est un parfait exemple, quelques arpèges, des leads, des soli, et un rythme plus mi-tempo pour un titre à la fois puissant et surprenant. Côté vocaux, Danny Rodriguez oscille subtilement entre growls très gutturaux et cris de terreurs, une plus value indéniable qui bonifie les titres en donnant beaucoup d'impact. Il n'y a pas que dans la musique que les Américains optent pour la variation, dans les thèmes également puisqu'ils n'hésitent pas à partager des événements de leurs vies privées, notamment sur ''Till Solace, She'll Haunt'' qui nous parle des horreurs et tragédies de la vie quotidienne. Indéniablement, Through The Eyes Of The Dead tape fort et juste avec 'Disomus', les Américains savent se jouer des styles et influences pour bâtir un disque qui est surement le plus abouti de leur carrière.

L'attente a certes été longue, mais elle n'a pas été vaine. Avec 'Disomus', Through The Eyes Of The Dead balance un album solide, dont chaque titre est une missive qui fait mouche. Très bien construite et structurée, cette nouvelle oeuvre s'écoute de bout-en-bout sans jamais s'ennuyer un seul instant. Bravo Messieurs.