MELTED SPACE
Plus d'infos sur MELTED SPACE
Ambient (early), Symphonic Metal (later)
Chroniques

Darkening Light
Herger
Journaliste

MELTED SPACE

«Ce nouvel album confirme la qualité des compositions de Pierre Le Pape. Un album riche en terme d'orchestration et de qualité vocale.»

10 titres
Ambient (early), Symphonic Metal (later)
Sortie le 23/03/2018
1891 vues
Voici que sort le quatrième opus de Melting Space, projet de Pierre le Pape.
Après avoir joué dans plusieurs groupes, il crée Melting Space dans un genre metal opera, c'est à dire une volonté de composer une suite d'albums ayant un lien et un univers en commun.
Claviériste et chanteur, il s'est adjoint les services d'un panel de chanteurs et chanteuses aux styles différents pour donner vie aux personnages de cet album : Clémentine Delaunay (Visions Of Atlantis), Mickaël Stanne ( Dark Tranquillity) ou encore Jeff Scott Soto (Soto, Sons Of Appolon).
Le résultat est une réussite et nous allons voir pourquoi.

Tout d'abord, les compositions sont riches, mêlant des guitares aux tempi variés, qui peuvent être tour à tour rapides ou plus lents comme on peut l'entendre sur ‘'Man And Future''.
Les arrangements des orchestrations sont soignés, dans un style qui, à certains moments peut se rapprocher des musiques de films. Le Pape propose de magnifiques claviers, piano et cordes ainsi que des choses plus électroniques.

Une autre force de ce ''Darkening Light'' : les vocaux. On a droit à une pléiade de très bons chanteurs : la voix puissante et chaude de Soto, la voix douce et angélique de Delaunay, le chant lyrique de Catherine Trottman, les screams de Black Messiah ou encore le chant guttural de Stanne. Cette diversité permet à Le Pape de pouvoir parfaitement marier l'ambiance des titres avec le chant. ‘'Fallen World'', premier titre de l'album en est un très bon exemple, car une bonne partie des chanteurs y sont présents.

Le travail au niveau de la production est parfait. Le mixage entre chants, guitares, rythmiques et les orchestrations est réussi car l'exercice n'est pas facile avec autant d'éléments proposés. Pour résumer, un travail soigné en studio pour une équipe talentueuse.

Tous les titres sont excellents mais j'ai mes petits préférés. ''From The Begining To The End'', qui propose de très bonnes parties symphoniques ainsi que des lignes de grattes diversifiées, tendant sur les passages les plus agressifs vers un riffing death et plus soft sur les parties symphoniques.

''Regrets'' est dans un registre proche du métal gothique. Les riffs sont joués en mid tempo et accompagnent de belle manière les notes de piano mélancolique. Les parties chantés sont maîtrisées.

Enfin je finis par ‘'The Dawn Of Man (I'm Alive)'', titre bien rentre dedans où Jeff Scott Soto fait entendre sa voix puissante sur des refrains bien entraînants, sur fond de guitares efficaces et enlevées. Le groupe ne s'est pas trompé car il en a fait son premier single.

Ce nouvel album confirme la qualité de compositions de Pierre Le Pape. Un album riche en terme d'orchestration et de qualité vocale.