CREMATORY
Plus d'infos sur CREMATORY
Gothic Metal
Chroniques

Antiserum
United Rock Nations

CREMATORY

11 titres
Gothic Metal
Durée: 43 mn
Sortie le 24/02/2014
1219 vues
CREMATORY, le groupe allemand de métal gothique, nous revient avec un dixième album encore plus électronique et gothique. Intitulé « Antisérum », il contient 11 titres (+ 2 remixes du single « Shadowmaker » en bonus tracks) qui ravira les amateurs de Paradise Lost, Rammstein, Deathstars et Die Krupps.

Après une intro électro de 2'16 (« Apocalyptic Vision »), CREMATORY rentre dans le vif du sujet avec des guitares lourdes et puissantes, un couplet électro et un magnifique refrain gothique et mélodique à souhait. Ce premier vrai titre, « Until the end », est un vrai bonheur.

Nous poursuivons l'écoute avec le single « Shadowmaker » que nous avions déjà apprécié en amont de la sortie de l'album grâce également à son clip vidéo visible ici. Rien à dire. Puissant avec une voix death efficace. Tout y est.

« If you believe » poursuit sur la même lignée que les titres précédents. Le refrain terriblement efficace se rapproche plus de l'esprit des refrains metalcore comme ceux d'Asking Alexandria (écoutez « Run free » d'Asking Alexandria et vous retrouverez quasiment la même mélodie !).
« Inside your eyes » et dans la même veine metalcore et CREMATORY nous surprend à manier son métal avec autant de références musicales actuelles. On comprend mieux les précisions apportées dans la biographie du groupe qui assure que le groupe n'a jamais fait deux albums consécutifs identiques et qu'il se renouvelle en permanence. That's right !

Un seul des 11 titres est chanté en allemand. Il s'intitule « Kommt Näher ». Nous ne savons pas si c'est parce c'est chanté dans la langue de Goethe mais la similitude avec Rammstein est flagrante. A quand un duo avec Till ?

« Irony of fate » nous rappelle le début de Mutter de Rammstein. La suite reste dans la lignée du metal electro-gothique déjà entendu sur les premiers titres. Pour autant on ne s'en lasse pas tellement c'est bien fait et entrainant à la fois. Les samples electro apportent une vitalité à l'ensemble des titres. Et c'est tant mieux !

« Virus » est certainement le titre le plus métal de tous sur le plan rythmique à la limite de la techno. La voix death de Felix Stass est efficace. Par moment on a le sentiment d'entendre un titre extrait du premier album de Rammstein. On a hâte de voir ce cela donne sur scène.
« Back from the dead » est hypnotique, entrainant, mystérieux et tout aussi puissant que le reste de l'album.
« Welcome » se rapproche plus de la Paradise Lost touch avec une voix death puissante.
L'album se conclut par le titre éponyme « Antiserum ». Plus lent, plus lourd, il conclut avec une touche mélancolique ce magnifique opus.

« Antiserum » est un album parfait sous tous les angles : puissant, entrainant, envoutant. Rien ne manque. « Antiserum » est le croisement réussi entre métal gothique, electro, death et metalcore.