Antagonism Of The Soul
The Effigy
Journaliste (Belgique)

INSOLVENCY

« INSOLVENCY réussi haut la main et nous met une belle claque ! Une priorité à découvrir !»

11 titres
Metalcore
Durée: 50 mn
Sortie le 26/01/2018
7019 vues
Formé en 2012 à Troyes (France), INSOLVENCY est le juste milieu entre le metal moderne et le metalcore. Pierre (basse, chant), Valentin (guitare, chant), Bruno (Guitare, choeurs) et Mickaël (batterie) vont construire le groupe sur les planches et notamment en participant à des festivals aux côté de NO RETURN, MELTED SPACE et bien d'autres. L'année 2015 voit la sortie du E.P. auto-produit Insolvency comprenant cinq titres. Les heureux possesseurs pourront en profiter pour comparer l'énorme différence de son par rapport à l'album. Le talent du groupe est mit en avant par le travail de Jim Pinder et Carl Brown (B.F.L.V., Trivium, Machine Head, etc...) avec l'enregistrement du tout premier album que nous vous présentons maintenant.

Augmentation de volume, juste le temps de s'adapter pour se prendre la claque auditive qu'est « A Living Life, A New Beginning ». Le son est puissant, le groupe l'est tout autant. Le genre musical n'est pas mon domaine de prédilection mais une accroche instantanée me prend aux tripes. En marge de la violence, un superbe passage inspiré va calmer le jeux pour relancer un solo de tueur qui verra se greffer le refrain mélodieux en surplus. Tout est en place pour succomber et c'est totalement l'esprit ouvert que nous entamons le titre éponyme « Antagonism Of The Soul ». La technique n'est pas gratuite mais sert totalement le propos du groupe. Le refrain se grave dans la mémoire avec une mélodie qui aurait pu être répétée à l'envi.

Vient le déjà connu « Black Moon » qui tourne sur youtube depuis un moment. Avec une sonorité plus puissante que la vidéo (les aléas de youtube) le titre prend encore plus d'ampleur et le cachet du refrain en choeur dévoile toute sa qualité. Les lignes mélodiques sont captivantes. Un titre à se repasser en boucle tout comme « Death Wish », second titre à être déjà publié en vidéo et donc connu pour certain d'entre nous. Une très bonne rythmique remplie de variation n'empêche nullement le groupe de repasser par quelques secondes hardcore avant de rattraper le mélodique du refrain.

« Divided » se pose comme un interlude au piano et instruments vst. C'est beau, c'est une ambiance calme qui sied très bien au groupe. Par contre la coupure et l'enchaînement sur « Hope » qui donne dans le même ton est assez abrupte et choque un peu. Collé à « Hope » le très bon « I'm Revulsed By Death » nous donnera encore droit à de très bonne parties de la part de tout les musiciens. Le groupe se permet de taper aussi bien dans la vitesse et la technique que dans le feeling sur peu de notes, donnant un résultat qui permet de ne jamais être rébarbatif mais au contraire toujours prenant et accrocheur. Un vrai plaisir pour les oreilles.

Départ en fanfare avec « Tears Of The World ». Rapide, solo d'emblée. Les hurlements sont rageurs, nous remuent avant de se faire balader par un refrain comme à l'accoutumée très chantant. Les lignes de guitares toujours inspirées, la rythmique béton, que demander de plus. Le moment est venu de poser un vieux vinyl sur la platine. « This War Is Not For You » débute dans le calme, plus dans le style d'un vieux IN FLAMES, mais la suite est de toute évidence plus remuante. Riffs un peu plus trashy, plus lié au metal moderne. Le morceau possède moins de mélodie dans l'ensemble mais donne son efficacité dans le plus traditionnel. Les voix repasseront par un phrasé hardcore sur la fin du titre, ce qui colle aussi assez bien au groupe.

« Violation » est hurlé dès l'entrée du titre. Alternant tout du long entre l'agressivité et la mélodie, le titre nous transporte dans un beau voyage musical bien varié. Rien à redire lorsque l'on est face à des compositions de cette qualité. Totalement rythmé sur le metalcore pour son entrée, « Your Lost Soul » avec son rythme passant par différents grooves laisse également une impression de voyage dans une autre contrée que les sempiternelles excursions assez fades de bon nombre de groupes du genre. Une clôture d'album à la hauteur de celui-ci, en direction du sommet.

Dans les surprises agréables de ce début d'année, en voici une de grande classe. Les gars ont tout donné pour être à la hauteur dès le premier album et se placent directement dans la cour des grands du genre. Rare sont ceux qui réussissent le bon dosage entre technique et feeling, entre démonstration et composition, entre le rébarbatif qui ne plaira qu'aux aficionados et une vraie chanson. INSOLVENCY réussi haut la main tout cela et nous met une belle claque que nous recevons avec joie. A suivre absolument.
INSOLVENCY
Plus d'infos sur INSOLVENCY
Metalcore