All Our Sins
Enora
Journaliste

COLD SNAP

«« All Our Sins », un album qui mêle Groove, Djent, Thrash, Hardcore et Nu Metal pour un cocktail des plus réussi et marqué par un réel engagement de la part de Cold Snap»

12 titres
Modern Métal
Durée: 45 mn
Sortie le 06/07/2018
736 vues
ARISING EMPIRE

Si le nom de Cold Snap ne vous dit rien, c'est simplement que vous n'avez pas encore eu l'occasion de vous frotter à ces monstres qui jouent avec les genres musicaux en conservant toujours une sacrée rythmique et une belle énergie. Fondé en 2003 en Croatie, le groupe nous propose aujourd'hui son quatrième album, « All Our Sins » !

On entre dans le vif du sujet avec la très Metalcore « Hesto And Pujito » qui se concentre autour du duo ligne rythmique-scream, avec une technique, et donc un timbre, qui distingue la voix de Jan Kerekeš de ce qu'on peut entendre en général dans le genre ; mais soyons honnêtes, c'est le genre de voix qu'on adore ou qu'on déteste. A mi-morceau, le groupe nous propose un interlude maîtrisée et appréciable avant de repartir de plus belle ! Les guitaristes Dorian Pavlović et Zdravko Lovrić nous offrent un beau moment de complicité avec le riff d'ouverture de « Fallen Angels ». Et le moins qu'on puisse dire avec ce morceau, c'est que le groupe a parfaitement compris comme utiliser un déferlement d'énergie pure pour capter l'attention de son public, avec quelque chose qui touche presque à Rage Against The Machine, mais qui rassemble en vérité des influences bien plus larges. « Nothing » reste dans le même ton, multipliant les changements d'ambiance et les jeux rythmiques mais conservant toujours une force de frappe pour le moins impressionnante. Cold Snap a une ligne directrice bien définie et ne compte visiblement pas s'en écarter ! Des sons vaguement électro et assez indistincts ouvrent « Demons », avant que les guitares ne reprennent le dessus, portées par un scream prodigieux.

Le groupe s'amuse visiblement à brouiller les pistes car après les trois premiers titres, extrêmement lisibles, il s'amuse à ajouter des touches de clavier à ses compositions, comme on le voit avec « Crawling », ce qui permet néanmoins à Dario Berg de trouver toute sa place dans la formation. Ce titre oscille entre du Ektomorf pur et dur et des inspirations Hard Rock très marquées. Cold Snap parvient néanmoins toujours à en faire quelque chose d'unique, en grande partie grâce à leur rythmique dansante et trépidante que la batterie de Dario Sambol alimente ! Un break arrive à point nommé pour confirmer cette idée, laissant le champ libre au bassiste, Zoran Ernoić, qui ne se prive pas de se faire entendre. Avec « Remission », le frontman semble haranguer une foule fantomatique dans le lointain et seules quelques acclamations nous parviennent, ce qui sert finalement de transition vers « 2 4 The System », presque Djent dans sa partie rythmique. Le travail est extrêmement propre, la précision absolue et l'énergie de Cold Snap demeure intacte, bien que ce ne soit pas la chanson la plus aboutie du point de vue mélodique. Comme une réponse, arrive ensuite la mélodieuse « Witness Of Your Sickness », sous-tendue par un riff de guitare qui n'est pas sans évoquer des vagues sur lesquelles le chanteur se déplace, tantôt en voix claire, tantôt en scream, soutenu par des choeurs, avec une forme d'élégance et de brutalité : combo étonnant mais puissant !

Si System Of A Down et Ektomorf avait un eu un projet commun, cela aurait tout à fait pu sonner comme « No Were Not Even », un morceau à la croisée des genres et des ambiances qui mêle une forme de douceur à la brutalité la plus basique. Le mélange est intéressant et intrigue, peut être ne lui résisterez-vous pas et finirez-vous par headbanguer furieusement ? « Pain Parade » ne déroge pas à la règle puisque le groupe nous balance furieusement un concentré d'énergie et de colère en plein visage à force de riffs dévastateurs et de screams rauques mais qui se veulent toujours mélodieux. Une nouvelle fois, c'est la rythmique qui constitue l'âme de « Hated » au point qu'on a la sensation que tous les instruments se sont donnés pour mot d'ordre de renforcer la déferlante impulsée par la batterie et qui renverse tout sur son passage. Les quelques accalmies ne nous trompent pas, Cold Snap est bien décidé à tout ravager, et le projet prend une forme musicale plutôt séduisante. Après un retentissant « Fuck You All », c'est « Distance » qui conclut cet album, et je vous propose d'aller découvrir cette chanson par vous-mêmes pour, peut être, vous donner envie d'en écouter davantage !

« All Our Sins » est un album tout ce qu'il y a de plus réussi pour les amateurs de groupes de Modern Metal aux influences Groove, Djent, Thrash, Hardcore ou encore Nu Metal. Cold Snap fait la différence par l'engagement physique et émotionnel qu'on ressent dans chaque chanson de ce nouvel opus !


COLD SNAP
Plus d'infos sur COLD SNAP
Modern Métal