RED DAWN
Plus d'infos sur RED DAWN
Death Metal

Algorithm Of Destruction
Anibal BERITH
Journaliste

RED DAWN

9 titres
Death Metal
Durée: 43 mn
Sortie le 27/05/2016
2010 vues
Voilà une bien belle découverte que ce groupe de tech/death rennais qui manie à merveille brutalité et mélodie avec une exécution technique irréprochable. Formé en 2013, le combo français est animé par Thomas à la batterie, Val à la Basse, Nours au chant, Flo et Chris aux Guitares. Tout juste 3 ans d'existence pour que le quintet nous offre son premier méfait nommé 'Algorithm Of Destruction' en 9 actes sur un peu moins de 3/4 d'heure. Fans de groupes tels que The Faceless, Necrophagist, Decapitated, Aborted et Gorod dont ils s'inspirent, les bretons nous livrent un death metal moderne techniquement bien réalisé dans un style propre à eux. Il a été enregistré au Vamacara par HK et l'artwork a été confié à Above Chaos (Tsjuder, Inquisition, Loudblast, Nightfall).4

Après une intro épique et flippante toute en puissance avec 'Introduction' (tout simplement!), l'album attaque vraiment avec 'Cracked Clock ' qui pose les jalons d'une musique complexe et technique d'entrée de jeu. Ce titre ne reflète pas toute la panoplie des français puisqu'il est plutôt axé sur une rythmique lente et lourde aux riffs dissonants. Nours alterne avec précision growl caverneux et grunt hurlé, technique de vocalises qui se retrouvera sur l'ensemble des titres de la galette avec plus ou moins de terreur et de profondeur en fonction de l'atmosphère générée. On se rend compte immédiatement de la variété qu'offre le combo permettant ainsi d'amener l'auditeur dans un univers sombre à la mélodie exacerbée puisque malgré la brutalité dégagée sur l'ensemble de la galette, cette dernière prime avec un solo toujours bien positionné.

C'est ainsi que l'on subit l'agression dévastatrice dès les premières notes de 'Hate' qui sera le titre choisi par le groupe pour la promotion de l'album et dont vous pouvez retrouver le streaming en lien à cette chronique. Puis c'est au tour de l'inquiétant 'Strange Dreams' qui porte bien son nom vu l'ambiance portée par les riffs dissonants à la sonorité cristalline le tout accompagné par une alternance de mid tempo et de blast beat bien frappés par Thomas derrière ses fûts. 'Looking Through the Eye of God' se veut plus brutal bien que le plan à mi-parcours rappelle à l'auditeur que la mélodie n'est pas oubliée pour arriver sur un final lourd et torturé.

Puis c'est le très complexe titre éponyme qui bombarde l'auditeur dans tous les sens tellement tout le savoir-faire du quintet se ressent sur ce titre! Une ambiance sombre règne sur ce morceau... D'ailleurs le nom de cet album porte bien son nom. 'Alter Ego' enchaine dans le même esprit dans une atmosphère plus glauque aux riffs et au tempo plus lourds avec même un plan black de courte durée à mi-parcours.

On arrive tout doucement vers la fin de l'album qui offre deux titres totalement différents. Tout d'abord le très brutal 'Fall of Curtain' qui avec 'Algorithm of Destruction', seront les deux coups de coeur de la rédaction. Après une intro catchy, les riffs sont rapides, les blast beat présents le tout conférant une mélodie martiale. Beaucoup de texte sur cette chanson qui met bien en valeur le talent vocal de Nours puis on assiste à une montée en puissance globale au fil des secondes créant ainsi quelque chose de très volumineux. Puis c'est le très varié 'Infinity of Time' qui sur près de 7 minutes montre une nouvelle facette des cinq artistes qui toujours dans la même ambiance arrivent à insérer un plan jazzy de courte durée à mi-course et ainsi virer vers une autre direction plus brutale de part les blasts assommants du batteur dont le final sera épique et renouera ainsi avec 'Introduction'. La boucle est bouclée!

Un premier album très prometteur de ce groupe de Tech/Death français qui dans un style bien à lui apporte originalité et nouveauté. C'est avec une approche moderne du Death Metal que Red Dawn fait vivre l'influence de ses ainés en mettant l'accent sur la mélodie et la variété pour toujours surprendre son auditeur. Groupe à suivre de très près!

Anibal Berith.