Space Invader
United Rock Nations

ACE FREHLEY

12 titres
Rock
Durée: 54 mn
Sortie le 18/08/2014
2391 vues
OK ! OK ! Je le reconnais ! Je suis un grand fan de Kiss de Paul, Gene, Ace et Peter sans compter les Eric (Carr et Singer), Bruce, Tommy, Vinnie et Mark ! C'est vrai aussi que les albums solos de Paul et d'Ace sortis en 1978 au moment où le groupe tanguait, était incontestablement les meilleurs.

Bref ! Impossible donc d'être très objectif à l'écoute du nouvel opus d'Ace Frehley, "Space Invader" que nous attendions depuis 5 ans maintenant, le dernier en date, "Anomaly" étant sorti en septembre 2009.

Très bonne nouvelle : si vous adorez les soli et la voix de Spaceman achetez "Space Invader" car vous les retrouverez en fil conducteur tout au long de l'album.
Le solo de "Change" rappelle terriblement le Kiss des trois premiers albums et ce son crade à la reverb lointaine, ceux de "I wanna hold you" et "Gimme a feelin'" sont très proches du Kissien "Let me Go Rock'n'roll", et globalement les guitares sonnent très 70's (y compris l'instrumental final "Starship").

Même si les compositions souffrent un peu d'originalité, nous avons notre lot de perles: "Toys" par exemple, très seventies dans l'âme tant sur le plan des riffs que du solo, au mid-tempo réussi, "What every girl wants" à la fois puissant et mélodique, plus moderne, avec un solo de toute beauté, "Past the milky way" dans lequel Ace s'exerce à la ballade, mi-rock sudiste, mi-rock FM, à cheval entre les 70's et les 80's (absolument sublime), "Space invader" qui aurait parfaitement pu apparaître dans son album solo de 78, sans oublier le premier extrait publié, "Gimme your feelin'".

Ace s'exerce aussi à la reprise: Spaceman se frotte au "The Joker" de Steve Miller Band. Le résultat n'est pas grandiose. Il y a aussi un ou deux titres faibles dans cet album ("Immortal Pleasures" et "Reckless").

Ce qui fait du bien dans cet album, c'est la capacité qu'a Ace à nous ramener à la source de ce qui a été le succès de Kiss: une signature guitaristique incontestable (c'est la marque des grands guitaristes que l'on sait reconnaître dès les premières notes) tant pour les soli que pour les riffs.
En absence d'un nouvel album de Kiss, "Space Invader" nous fait du bien. Il nous rappelle que le son qui a fait le succès de Kiss c'est surtout celui des guitares de Spaceman et on en vient à regretter que Gene et Paul se soient opposés à la reformation du groupe pour un concert lors de la cérémonie des Rock'n'roll Hall of Fame.

Un grand merci M. Ace Frehley pour ce sublime "Space Invader" et s'il vous plait n'attendez pas encore cinq années pour nous pondre un autre nouvel album !
Chroniques