Nothing's Gonna Stop Us
Yann VAUTRIN
Journaliste

'77

14 titres
Rock
Durée: 46 mn
Sortie le 30/10/2015
2243 vues
Mine de rien, la bande aux frères Valeta continue son bonhomme de chemin, puisque 77 accouche de son 4ème album, apres "21st Century Rock", "High Decibels" et "Maximum Rock and Roll".
C'est en cette fin d'année 2015 que le groupe sort "Nothing's Gonna Stop Us", au titre surement mûrement réfléchit par les deux leaders.
Là ou les 2 premiers albums pouvaient être considérés comme des pâles copies d'AC/DC période "High Voltage" ou encore "Dirty Deeds", le 3ème brulôt commencait à prendre une direction un peu plus inspirée. "Nothing's Gonna Stop Us" continue sur cette lancée. Bon, certes, que celui qui ne trouve aucun point commun avec AC/DC s'achète de bon appareils auditifs mais on sent le groupe plus sûr de lui.
77 est très attaché au côté vintage de son groupe. Preuve en est l'enregistrement de l'album, qui s'est déroulé à l'ancienne. Matos et instruments d'époque, en condition live. Sur le papier, ca fait réver. Cela se ressent forcément sur le son, dès le début de "It's Alright", premier titre de l'album. L'esprit que le groupe s'efforce à s'approprier est bien là.
Au niveau des compositions, on retrouve une influence, comme citée plus haut, très AC/DC avec "Tonight", "Street Dogs", "She Makes Me" ou encore un petit côté "Beating Around The Bush" sur "Tightrope". Aussi, le titre "Too Young Too Go" fait étrangement penser à la période Razor's Edge. On retrouve également des notes à la Thin Lizzy ou encore Slade sur des titres comme "We Want More Rock 'n' Roll", "Still Waiting" et aussi sur le titre éponyme "Nothing's Gonna Stop Us".
Les frères Valeta sont toujours au top sur leurs instruments, un peu moins sur le chant. La voix d'Armand, bien qu'inspirée du regretté Bon Scott, peine à atteindre les sommets de son maître. C'est juste, ca s'écoute, mais il manque ce petit quelque chose, et ca gène. Rien à dire sur la nouvelle section rythmique composée d'Andy Cobo (Batterie) et de Guillem Martinez (Basse), qui fait le boulot correctement.
Rien de bien neuf de la part de 77 sur cette 4ème galette, mais on ne peut que saluer l’entêtement du groupe à proposer une relève sûre à AC/DC. Il en reste un petit groupe sympathique, qui gagne à être connu au dela de ses frontières espagnoles et à voir absolument en live pour l'énergie qu'ils dégagent (à voir en exclusivité sur United Rock Nations). Bref, pour celui qui ne jure que par le Hard Rock 'n' Roll, foncez. De tels groupes sont trop rares de nos jours, et bordel, ca fait du bien d'entendre du son Gretsch/Gibson à nouveau !