Generation Goodbye
Seb Gallagher
Journaliste

KISSIN' DYNAMITE

11 titres
Hard Rock
Durée: 47 mn
Sortie le 08/07/2016
2559 vues
Incontournable depuis leur formation en 2007, le groupe allemand de Glam Rock, Heavy Metal Kissin' Dynamite revient deux ans après le très bon "Megalomania", avec un cinquième album. Nommé "Generation Goodbye", ce nouvel opus sera-t-il de la même trempe que les précédents albums qui avaient plutôt bien été reçus par la critique?

Ouvrant par l'éponyme de cette galette, notre quintette allemand lance avec ce titre comme un nouvel hymne Hard Rock, nous faisant croire à un titre sorti tout droit du fief californien du style arrivant à rivaliser autant par la voix que par l'instru avec les plus grands tels que les Guns ou autre Motley Crue.

Tel un "Knockin On Heaven Doors", le très bon et entêtant "If Clocks Are Running Backwards" vient alors à nous, et là encore une fois la magie opère et nous fait une nouvelle fois oublier que notre quintette est allemand. Riffs puissants, batterie efficace, et solo à la Slash n'y sont pas pour rien, même si l'originalité du titre n'est pas forcément au rendez-vous, l'efficacité ,elle, y est.

Plus puissant et original, "Somebody To Hate" nous explose de la meilleure des manières au visage. Malgré que la voix du frontman nous rappelle promptement celle d'un certain Axel Roses, nos allemands, avec ce titre, se démarquent légèrement de nos californiens avec une puissance indéniable, pour le plus grand plaisir de nos oreilles et sûrement celles des fans.

Prenant un bon virage avec "Masterpiece" où là pour le coup plus rien ne fait penser à d'autres groupes, surtout à l'apparition de la belle Jennifer Haben ( Beyond The Black) qui par sa voix donne un autre sens et impact à ce super titre, sonnant limite telle une ballade Hard à l'ancienne.

Plus brutal plus proche du Heavy que ce que l'on a pu entendre jusqu'à présent avec des riffs lourds et tranchants, "Under Friendly Fire", avec ses refrains entêtants, nous montre le second visage de nos allemands, qui jusque-là nous donnaient du Hard, et là tournent à 180° dans l'univers Heavy Metal, et le font très très bien, n'ayant peur de choquer personne, prenant des risques avec ceux qui ne les connaissaient pas comme cela.


En conclusion de cet opus, "Utopia" qui avec sa pointe de mélancolie et sa lourdeur nous confirme la double personnalité de notre quintette, avec un coté Hard et un coté plus Heavy qui diffèrent l'un et l'autre, n'est pas non plus choquant et montre que nos allemands savent prendre des risques, peut-être pas des gros risques, mais ils les assument et les réalisent de la meilleure des manières.

Avec ce "Generation Goodbye", les allemands de Kissin' Dynamite réalisent un super album à double tranchant : d'un coté des titres très Hard aux sonorités proches des Guns, et d'autre part un coté plus Heavy qui fait apparaître un second visage plus original. Avec pas mal de titres sortants du lot dont un super duo sur "Masterpiece", notre quintette, même si tout n'est pas encore parfait, frappe un grand coup avec cette cinquième galette de très bonne manufacture, qui ravira sans aucune hésitation fans du groupe et aficionados du genre. Un album qui vaut le coup d'être écouté et exposé sur ses étagères à disques