All the way
United Rock Nations

STATE OF SALAZAR

12 titres
Rock
Durée: 49 mn
Sortie le 22/08/2014
1235 vues
La Suède ne cesse de livrer des talents dans le hard et le heavy. Alors quand nous apprenons que State of Salazar est un quintette de jeunes étudiants en musique sortis tout droit de l'Académie de Malmö, nous sommes impatients d'aller plus loin et d'entendre ce que ces jeunes ont à nous dire.

Fondé en 2010 par le chanteur Marcus Nygren, State of Salazar compte également parmi ses membres Johan Thuresson à la guitare, Stefan Mårtenson aux claviers, Johannes Hansson à la basse et Kristian Brun à la batterie.

Que nous propose « All the Way », le premier opus de State of Salazar ? Du Deathstars ? Du Backyard Babies ? De l'Europe ? De l'In Flames ? Que neni !!! State of Salazar est un concentré surprenant de Toto, Survivor, Styx et Queen !!!!! Ici la virtuosité est mise au service de la mélodie et de la composition. Pas de démonstration technique au kilomètre.

Et quand « Believe in you » - 1er titre de cet opus - démarre nous nous disons qu'il s'agit en fait de bandes cachées de Toto datant du début des années 80 ! Tous les ingrédients sont réunis : des choeurs énormes, des mélodies imparables, un sens de la composition naturel qui rend les choses complexes très accessible. En effet, qu'on se le dise : derrière ça joue grave !

Alors, les influences de Toto nous les retrouvons aussi dans « All the way » (et son solo d'anthologie), « Eat your heart out », « Marie » (très easy-listening US), « Always ».

Avec « Field of Dreams », State of Salazar nous amène du côté de la bande sonore de Stayin' Alive composée par Franck Stallone. Une rythmique saccadée au piano, un refrain mélodique et un solo de Johan court, technique et efficace. Le même état d'esprit se reflète sur « Catastrophe » et « Adrian » (ce dernier proche de l'esprit de Journey) deux titres au tempo rapide.

Le quintette Suédois sort de de sa zone de confort avec « Let me love », une ballade plus proche de Billy Joël que de Toto (et ce malgré le solo de guitare à la Brian May). Clairement nous sommes en plein au début des années 80 avec les guitares flangées légèrement distorsées et des claviers omniprésents.

State of Salazar a le talent, la classe et la virtuosité des meilleurs Toto. « All the way » est un album magique qui nous replonge tout droit en 1982 avec le son des années 2010. State of Salazar a l'étoffe des grands.